20. mai, 2021

Élections professionnelles JL International en cours depuis 2019...

Depuis octobre 2019, la société JL International devait se doter d’un corps représentatif du personnel : Le Comité Social et Économique (CSE) anciennement appelé le Comité d’Entreprise.


Or, depuis 2019, les négociations ont été suspendues à plusieurs reprises par le Tribunal Judiciaire.


En décembre 2019, le Tribunal Judiciaire de Melun (77) a décidé d’annuler tout le protocole d’accord préélectoral (signé uniquement par la CFDT) jugé illégal et déloyal.


Les personnes aux commandes de ce syndicat ne se sont jamais trop engagés à défendre les salariés mais plutôt bénéficier de leur statuts pour embellir leur retraite… lls sont en train de se démener à vous appeler pour garder leurs privilèges et tenter de vous mentir. Ne soyez pas dupes, c’est eux qui signent n’importe quoi ! PAS NOUS !


En Septembre 2020, un nouveau protocole préélectoral fut amorcé mais là encore, la justice a dû mettre en suspens les négociations car les informations données par la Direction n’étaient pas correctes et incomplètes selon la majorité des syndicats.


Dans ce contexte houleux entre salariés, syndicats et patronat, l’U.S.A.P a toujours souhaité recentré les débats sur les salariés : pierre angulaire de la vie d’une entreprise.


Chez JL International, de nombreux salariés se soulèvent en région afin de comprendre les raisons du non-paiement du 1/4 d’heure par vacation, du non-paiement de l’heure annexe hebdomadaire, des minimas conventionnels et temps partiels non-respectés, des absences d’usagers pour maladies non-payés... En somme, l’équivalent d’un gros SMIC nous est VOLÉ chaque année !! ET CELA CONCERNE TOUS LES CONDUCTEURS !


L’importance du coefficient (= qui est indiqué sur tout nos bulletins de salaire) :
 Si vous accompagnez des enfants en établissement scolaire, votre coefficient doit être 137V (intermittent, période scolaire) et vous ne pourrez pas être payés en dessous des 550h/an (36 semaines).
 Si vous accompagnez des enfants ou adultes handicapés vers des établissements sanitaires type I.M.E ou à leur travail votre coefficient doit être 136V ou 115 (temps partiel ou temps plein) et vous ne pourrez pas être payés moins que 24h/ semaine sur toute l’année (52 semaines).


Chez JLI, 97 % des 3000 salariés sont considérés comme des coefficients 137V (intermittent) alors que la moitié travaille en établissement sanitaire type IME et sont payés sur la base des minimas 550h annuelles (3h/jour ou 15h/semaine) en lieu et place du 136V (1248h/an, 24h/semaine). Une habitude dans cette branche du transport PMR...


Le manque d’Instance Représentative du Personnel est condamnable par la justice et vous prive d’une voix importante pour un dialogue social entre employeur et salariés. D’ailleurs la plupart des salariés qui ont osé lever la voix se sont retrouvés licenciés et se voient contraint de devoir faire valoir leurs droits devant les Conseil de Prud’homme. On dénombre aujourd’hui près de 100 procédures en cours chez JLI en France.

INDIGNEZ-VOUS ! ENGAGEZ-VOUS !


Environ 40 % des salariés chez JLI sont à la retraite, environ 15 % des salariés sont en situation de handicap. Est-ce une raison pour se faire VOLER son salaire ?


Les prix du marché sont tellement tirés vers le bas que grâce à la CFDT et leurs accords, ce sont les salariés qui subissent les variables d’ajustements. (cf. accords du 1 er Décembre 2020 en cours d’extension – temps partiels)


À l’heure où les syndicats sont cadenacés par la pensée sociale et médiatique, l’USAP gagne du terrain car n’appartient à aucune « centrale syndicale ». Ces centrales syndicales n’y connaissent rien aux réalités du terrain ! NOUS SOMMES LE TERRAIN ! STOP à la précarisation des emplois précaires !


ENGAGEONS-NOUS ENSEMBLE !